Antek – Des reprises pour rendre hommage

Ces morceaux datent d’avant Rouge, ils en étaient les prémices. Quand Antek aime un artiste ou une chanson, sa façon de remercier est de leur rendre hommage par une reprise. Disons par exemple un petit Rage Against The Machine ?

Voici donc 8 reprises d’artistes figurant parmi les plus grands à nos yeux : Lofofora, Ina Ich, Faith no more, Muse…

(Oui, Antek a eu une adolescence physiquement difficile)

 

Commentaires

Publié dans Divers Tagués avec : , , , , , , ,

Sans issue

Sans issue

Triste moment perdu dans l’impossible
Mon âme s’est égarée au milieu de l’ abîme
Caressé par l’espoir que la mer se vide
Ma raison s’éloigne à chaque battement d’ailes
Profitant du temps qui passe
Je m’inscris dans l’oubli
Afin que tout s’efface
Et que je revienne à la vie.

On a tous dans le cœur des parfums inachevés
des trains sans aiguilleurs qui vous font dérailler
des musiques tristes qui à la nuit venue
vous font comprendre que vous avez emprunté
une voie sans issue !

Instant maudit ou plus rien ne compte
fatalité biblique au milieu du désert
seul devant ces ombres qui se racontent
j’aperçois au loin une lumière.

On a tous dans le coeur des parfums inachevés
des trains sans aiguilleurs qui vous font dérailler

plus je me rapproche et plus elle disparait
mais comment faire pour voir un peu plus clair
mes yeux salis par cette poussière
faite de chagrins c’est mon calvaire.

On a tous dans le coeur des parfums inachevés
des trains sans aiguilleurs qui vous font dérailler
des musiques tristes qui à la nuit venue
vous font comprendre que vous avez emprunté
une voie sans issue !

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,

Je me suis fait tout petit (reprise de G.Brassens)

Notre hommage à cette marionnette (poupée) du capital qu’est Mr Fillon !  Et surtout à ce parolier hors du commun, Monsieur Georges Brassens !

Je Me Suis Fait Tout Petit

Je n’avais jamais ôté mon chapeau
Devant personne
Maintenant je rampe et je fait le beau
Quand ell’ me sonne
J’étais chien méchant, ell’ me fait manger
Dans sa menotte
J’avais des dents d’loup, je les ai changées
Pour des quenottes

Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui ferm’ les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui fait Maman quand on la touche

J’était dur à cuire, ell’ m’a converti
La fine bouche
Et je suis tombé tout chaud, tout rôti
Contre sa bouche
Qui a des dents de lait quand elle sourit
Quand elle chante
Et des dents de loup quand elle est furie
Qu’elle est méchante

Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui ferm’ les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui fait Maman quand on la touche

Je subis sa loi, je file tout doux
Sous son empire
Bien qu’ell’ soit jalouse au-delà de tout
Et même pire
Un’ jolie pervenche qui m’avait paru
Plus jolie qu’elle
Un’ jolie pervenche un jour en mourut
A coup d’ombrelle

Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui ferm’ les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui fait Maman quand on la touche

Tous les somnambules, tous les mages m’ont
Dit sans malice
Qu’en ses bras en croix, je subirais mon
Dernier supplice
Il en est de pir’s il en est d’meilleures
Mais à tout prendre
Qu’on se pende ici, qu’on se pende ailleurs
S’il faut se pendre

Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui ferm’ les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant un’ poupée
Qui fait Maman quand on la touche

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,

Jalousie

jalousie

Un nouveau morceau pour débuter la semaine sur un poison qui nous parcourt toutes et tous mais dont on a du mal à se débarrasser : la Jalousie !

Jalousie

Regarde ce que tu peux accomplir
Et ne te laisse jamais meurtrir
Par ce sentiment fait de peur et d envie
La jalousie !

Peur de perdre ce qui me connecte
À mon quotidien
Je montre les griffes et m enferme
Dans un monde sans lendemain
Plongé dans une eau sombre
Teintée de douleurs
et d’inoubliables moments
Je ne dois plus avoir peur
Ma tête me dit de me taire
Mais mon coeur exalte son amour
Tout en marchant sur une terre
Dont je n ai pas encore
définis les contours
Alors je me lève
Je prends ma respiration
Pour expulser ce poison

Regarde ce que tu peux accomplir
Et ne te laisse jamais meurtrir
Par ce sentiment fait de peur et d envie
La jalousie !

Conditionné par un monde
Qui nous pousse à accorder
Pour l’autre quelques secondes
Je perds mon sens des priorités
Ne voyant pas le vide
Qui s étend autour de moi
Je me réveil ébranlé
Ne comprenant pas pourquoi

Ma tête me dit de me taire
Mais mon coeur exalte son amour
Tout en marchant sur une terre
Dont je n ai pas encore
définis les contours
Alors je me lève
Je prends ma respiration
Pour expulser ce poison

Gaspiller son temps
A envier son voisin
Indique le sens d un vent
Qui souffle en direction du ravin
Prends confiance en toi
Et soi conscient de tes actes

Et comme le dit ce vieil adage
Comparaison n est pas raison
J use donc du privilège de mon âge
Pour vous chanter ma leçon

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,

La gifle

Parce qu’il y a effectivement des claques qui se perdent.
« La gifle » : Un petit morceau d’actualité pour se défouler sans violence !

La gifle

Indignez-vous disait Stéphane, mais sans violence pense le profane.
À l’est, tu sais, des gens sont morts pour les seuls intérêts de ces porcs
On entend partout cette bande d’ânes scander la paix avec l’infâme
Enfiler son bonnet, prendre des gants, suivre la carotte, dans le sens du vent
Vous parlez toujours d’intolérance mais qui cultive la différence ?

Non nous ne sommes pas Charlie, c’est pas vendeur et bien tant pis
Vos menaces aux bons sentiments gardez les donc pour les enfants.
Ça vote Macron quand on l’ordonne et ça vient donner des leçons…
Et elle ose nous prendre de haut cette médiocre horde de collabos ?
Un bac plus 5 et ça sait tout, un bac -5 et ça casse tout
Nous plus on rit moins on est fou,
De l’extrême insoumise à l’extrême insultante vous n’êtes que des pions.

Libye, Syrie, maintenant Irak, c’est pour nos intérêts qu’on attaque ?
France occupée, vassalisée, l’armée sert de milice privée
Et tu te réveilles pour une claque ? Pour défendre Valls là tu te braques ?
Vautré dans l’autosatisfaction, et paré des plus bonnes intentions
Ah c’est mignon sur le papier, mais notre monde en est pavé.
Nous plus on devient fous et moins on rit,
Peu importe d’où vient la gifle pourvu qu’elle tombe sur la bonne joue.

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , , , ,

Dans la nuit

Un morceau sur le désespoir qui peut parfois nous assaillir, nous isoler et nous enfermer dans la nuit. Merci à Cédric pour ce texte qui nous parle.

Dans la nuit

Tu t’enfermes dans la nuit
dans la nuit
Tu t’enfermes dans la nuit
dans la nuit

À tous ceux qui succombent
sous le vol des colombes
À ceux qui meurent d’effroi
sous le vol des vautours
À ceux qui ne savent plus croire
quand il n’y a plus d’espoir
quand il n’y a plus que la mort
qui t’attend au détour
T’as peur de quoi ?
T’attends qui au detour ?

Tu t’enfermes dans la nuit
tu t’es pris pour qui ?
nous on ouvre les bras
et on pense à toi
Malgré ce que tu peux imaginer
on ne t’a jamais jugé
tu ne mourras pas d’effroi
on sera toujours là !

Quand l’ignorance est une chance
Quand la méfiance est une offense
Quand la connerie se fait plus dense
T’attends quoi en retour ?

Tu t’enfermes dans la nuit
dans la nuit
Tu t’enfermes dans la nuit
dans la nuit

Pour qui pourquoi tu veux crever ?
t’y as cru en l’humanité
on l’a voulu on y croyait
à l’amour sans regrets
au progrès qui nous renderait forts
au futur sans les puces dans le corps
au macadam des sans remords
qu’on a accusés à tort

Tu t’enfermes dans la nuit
tu t’es pris pour qui ?
nous on ouvre les bras
et on pense à toi
Malgré ce que tu peux imaginer
on ne t’a jamais jugé
tu ne mourras pas d’effroi
on sera toujours là !

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,

Esprit libre

Car la danse libère l’esprit ROUGE vous propose un nouveau morceau musclé sur une vidéo pour danseurs rageurs ! (Mais la salsa ça marche aussi )

Esprit libre

Ils veulent pervertir mon âme
Pour pouvoir me manipuler
Il veulent engendrer une haine
Que je n’ai absolument pas souhaitée
Il veulent toujours toujours plus
En injectant le venin du moins
Ils veulent me voir me coucher
Comme un spectateur de TF1

Les armes sont les médias
Et nos cerveaux sont des cibles
L’amour est un rempart
Contre les lumières de la ville
Je fixe le temps
avec un regard de gamin
Profitant de chaque instant
Devant la fatalité du demain.

Il veulent nous détourner du juste
Pour nous rapprocher du rien
Ils veulent que nous soyons possessifs
Pour vendre leurs merdes en magasin
Il veulent endetter nos enfants
Mettant l’école en heure de colle
Ils veulent nous faire payer
Pour le mot FIN sur notre destin.

Les armes sont les médias
Et nos cerveaux sont des cibles
L’amour est un rempart
Contre les lumières de la ville
Je fixe le temps
avec un regard de gamin
Profitant de chaque instant
Devant la fatalité du demain.

Utiliser la faiblesse des gens
Au lieu de cultiver son propre talent
C’est une perte de temps
Appuyer là où ça fait mal
Alors qu’on est qu’un vieux trou de balle
C’est une perte de temps
Le temps c’est de l’argent
Me disaient souvent mes parents
Mais ce qu’ils ne comprennent pas
C’est que ma vie est à plein temps.
Mesdames et messieurs
sortez de votre carcan
pour récupérer la main
et devenir comme moi
un esprit libre !!!!

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,

À la Rouge !

Encore un nouveau morceau ! Celui là nous l’avons appelé « À la Rouge », du tout fait maison, en parfaite collaboration, une zique d’Antek, un chant de GRE, un clip avec les moyens du bord et un texte qui resitue un peu notre démarche et répond aux quelques critiques que nous avons pu lire et entendre ici et là.

À la Rouge

On nous a dit communistes,
On nous a dit d’extrème droite, fascistes !
Alors que nous tout ce qu’on veut,
C’est faire bouger un peu,
Les lignes de ceux qui tous les jours voient périr l’amour,
L’espoir, l’envie, de se sentir en vie à leur tour.
On n’aime pas être mis dans des cases,
Mais on aime bien y ranger les autres.
S’en faire nos ennemis à l’occaze,
Plus facile que de faire d’eux les nôtres.
Demandez donc aux vieux sages,
Si ce n’est pas là notre faute,
Il serait plutôt d’usage,
De se serrer les coudes entre autres.

On est peut être pessimistes,
Mais on n’est pas résignés,
Nous tout ce qu’on veut, tout ce qu’on fait,
C’est de transmettre l’idée,
Que l’Amour, n’est pas juste un vague concept,
Un truc débile pour gauchistes à jeter aux oubliettes.
Au contraire, si violence il y a, elle se justifie là.
Par la générosité, une vérité guidant les pas,
De ceux qui se battent, mais pas pour la conquète,
C’est pour la solidarité qu’il doit y avoir de la compèt.

Nous pourrions tous être des terroristes, poser des bombes sous leurs limousines,
Mais comme disait LLP nous ne cèderons pas à cet appel au crime.
Nous pourrions tous ne plus penser à rien, scotcher le soir devant TF1,
Mais plus ça va et plus l’on endure, plus l’on souffre,
plus l’on bouffe de cette peur du lendemain.

Il est d’urgence de réunir nos colères,
Ne pas se faire diviser n’est pas une mince affaire,
Ne perdons plus notre temps à se prendre la tête,
Pendant que nos dirigeants, eux, vont dîner au siècle.
Bien sur que nous ne sommes pas des leaders politiques,
Ce que nous voulons tout au plus, c’est offrir la musique,
De ce qui sera bientôt plus qu’une manifestation,
Et même pourquoi pas, une révolution !

Rouge ! Deuxième album !
Pour cette introduction, une petite mise au point qui sonne,
Comme un beat vénère sur une musique symphonique,
Comme l’hymne d’un groupe qui ne pense pas qu’au fric.
Rouge ! Première chanson !
Couleur du sang mais aussi couleur de la passion,
Communistes seulement dans les esprits étriqués,
Préparez vous à entendre notre vérité !

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,

Le pessimiste

Voici une petite exclusivité pour les visiteurs du site. Antek, une guitare, un enregistreur numérique posé sur la table, et voici une très belle chanson : « Le pessimiste ».

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec :

« Adieu » : le premier morceau de l’année/album 2017

Vous l’aviez peut être déjà compris mais Rouge a décidé de vivre avec son temps et de ne plus suivre le format « Album » classique. Désormais nous créons et sortons les morceaux au fil de nos envies et de nos élans. Et pour chaque morceau nous essayons de réaliser une vidéo qui l’illustre avec nos petits moyens. Alors il y avait 10 chansons sur l’album « 2016 », il y en aura peut être 50 sur le 2017.

Adieu

mon coeur balafré
depuis tant d’années
à essayer d’appréhender l’humain
j’ai compris que je ne comprendrai pas
alors j’ai préféré, m’éloigner
de ce triste palais
mon roi était devenu fou
ma reine devenait folle
folle de nous

alors j’ai décidé
de m’en aller
aussi loin que les ombres
dans leur pâle obscurité
alors j’ai décidé
de vous quitter
de vous laisser dés demain (m’ignorer)
sans en connaitre la fin
(sans en accepter l’idée)

l’horloge de mon coeur
a du s’ arrêter
sur 6h du mat’
l’heure ou tu m’as déclaré
ce moment d’éternité, juste volé
cet instant innocent
ou le temps s’est figé
lorque nos corps se sont touchés
dans le choc de nos mémoires
on ne verra plus que du noir

une dernière fois je viens vous saluer
et prononcer mes adieux
il est certain que vous allez me manquer
car tous les deux , vous êtes
gravés dans ma coeur
et jamais je ne pourrai
interférer dans votre bonheur
C’est le moment ça y est
je vous quitte les yeux en pleurs

Commentaires

Publié dans Nouveaux morceaux Tagués avec : , ,